Passer au contenu principal

Messages

Tourisme québécois : bonifions et déclinons stratégiquement nos actions durables

                 Tourisme durable à Unamen Shipu : homard frais, culture autochtone millénaire et transformation du site touristique, de l’essence au solaire en mai 2022 A.  CONSTAT Pour débuter, permettez-moi un bilan intérimaire suite au dépôt, à l’hiver 2021, du Plan d’action pour un tourisme responsable et durable 2020-2025 de Tourisme Québec. Le chemin parcouru est énorme depuis février 2021 : SUPER : Le gouvernement du Québec dépose son  plan d’action en tourisme durable (TD)  en février 2021 avec une enveloppe à faire percoler dans différents programmes SUPER : Tourisme Québec commence à intégrer des critères écoresponsables dans ses programmes réguliers (approche dite de la «carotte», il ne faudra pas oublier celle aussi du «bâton», c’est-à-dire des contraintes/pénalités à ne pas agir durablement, sur le modèle des politiques de l’Union européenne) SUPER, MAIS ON SAUTE ICI DES ÉTAPES :  Avec le 22 M$ annoncé récemment  (enveloppe PATRD) portant sur l’adaptation aux changements
Messages récents

Les Assises du tourisme 2022. Un événement marquant, tenu jeudi dernier à Québec

  Mme Caroline Proulx et Bruno Blanchette  (photo JMP/TourismExpress) Était-ce cette belle journée ensoleillée du printemps   ? Le lieu emblématique qu’est toujours le Château Frontenac   ? La conviction que nous sommes à l’aube d’un tourisme différent   ? Les retrouvailles en présentiel après plus de deux ans   ? (et quelques fois — vraiment bizarre — de rencontrer en vrai pour la 1 re  fois des personnes qu’on fréquente en virtuel depuis ces dernières années)   ; mais toujours est-il que c’était magique même si le lieu de rencontre était la salle de bal «  masquée   », autre puissant symbole du choc toujours présent subit par le tourisme et aussi de notre relance touristique : la fin du port du masque obligatoire dans quelques jours   !                                 Château Frontenac : La salle de bal…masquée, 5 mai 2022. (photo JMP/TourismExpress)   La «  grande messe   » du tourisme québécois, tenue à guichet fermé, a réussi à traduire l’essence même de ce qu’est le tourisme : l

Le virage vert de Tourisme Montréal / Rencontre avec Manuela Goya, v.-p. développement de la destination et affaires publiques

      Les " murelles " de Montréal Le titre est mal choisi, car Montréal veut toucher à tous les aspects de la durabilité, surtout la dimension sociale, celle de se connecter et de respecter les citoyens de Montréal. On parle de Destination harmonieuse, de tourisme bienveillant et régénératif… Tourisme Montréal a décidé ainsi de presser le pas de sa transition durable. La locomotive touristique du Québec vient tout juste de remporter  un prix Mercure  dans la catégorie développement durable pour cette stratégie. Félicitations, une reconnaissance bien méritée. Avec toutes les annonces récentes, le tourisme durable est enfin pris au sérieux au Québec! Nous en serons tous gagnants, même si le parcours sera exigeant et parfois interpellera notre réflexe de mettre trop souvent l’économie devant l’environnement et le social… Après les Iles-de-la-Madeleine, Saguenay–Lac Saint-Jean, voici que Montréal décline sa stratégie durable 2030, prête depuis quelques années, mais maintenant

Devenir une icône touristique, quelle est la recette magique ? 3 nouvelles icônes en 2022 à Montréal, au Massif et à Saint-Faustin

  Tout le monde le sait, une de nos forces au Québec, c’est la créativité. Alors laissons-la s’exprimer et supportons-la financièrement.  Plus il y en aura, plus le Québec dans son ensemble sera perçu comme une destination originale à  découvrir. Car, en tourisme, depuis les temps immémoriaux, il  y a deux valeurs universelles menant à la réussite et qui ne changent pas: l’accessibilité et l’unicité .    Saluons ces 3 nouveaux lieux emblématiques  qui sauront attirer les visiteurs, je vous le garantis. Si j’avais à gager un bitcoin, ce serait sur chacun d’ eux.   L’ Anneau de Montréal « Land art » urbain, de jour et de nuit. 50 000 livres, 90 pieds : prouesse technologique (chauffante l’hiver, suspendu dans les airs)  mais surtout une signature architecturale originale en plein centre-ville marquant le retour à une vie plus normale post-covidienne dans le secteur de Place Ville-Marie.  Construite à Trois-Rivières (vous voyez, Montréal a besoin des régions !). «  Ce nouveau symb

Les « prêt-à-camper » devenus des centres de villégiature ! Deux modèles : KOA et Hôtel Uniq

            Crédit-photo : Étienne St-Pierre.   Myriam Corbeil, PDG, Hôtel Uniq La popularité et la croissance du prêt-à-camper (glamping) n’est plus à démontrer. L’excellente synthèse produite en 2017 par le Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat expliquait cette tendance et l’imageait par des exemples concrets.   Aujourd’hui, je vous présente deux évolutions  inspirantes et récentes du secteur : la multinationale du camping KOA   avec son projet-pilote de luxe dans le Maine   et l’hôtel Uniq , ce village nomade de la forêt québécoise. TERRAMOR (KOA) Le phénomène du prêt-à-camper n’est pas nouveau, mais il se standardise, adopte le concept du « centre de villégiature »  et intéresse les grosses corporations.  Créé il  y a 60 ans par deux gars près du parc national Yellowstone qui ont décidé d’offrir moyennant rémunération des emplacements rustiques de camping, Kamping Of America (KOA) saisit ce nouveau marché sous l’appellation Terramor (en français, un bon titre pour u