Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du janvier, 2022

Destinations Finlande, Hawaï et Norvège : d’une approche client à une approche résident !

   Le collier «  Lei », symbole du nouveau tourisme hawaien Un virage à 180 degrés dans le développement et la mise en marché du tourisme. Alors que nous sommes, après deux ans, enfin à l’aube d’une véritable relance en tourisme passant du stade de pandémie à endémie ; Alors  que pour assurer cette relance touristique, l’enjeu des ressources humaines EST la priorité #1 à court terme. Sans RH, il ne pourra y avoir également une transformation déterminante de notre tourisme face aux changements climatiques, notre défi existentiel à tous. Des entreprises, des destinations, des organisations et des individus convaincus de l’avenir durable du tourisme agissent et se transforment. Aujourd’hui, parlons de trois destinations très engagées qui décident de se transformer pour le mieux.    Chacune fait le pari que l’expérience des visiteurs sera bonifiée et les recettes touristiques maintenues même si elles exigent des visiteurs de respecter le mode de vie local et d’agir responsablement . Ici a

Tourisme spatial : Ça vole pas haut !

  Quel est le point commun entre les Ostrogoths de Cancun et les touristes milliardaires de l’espace ? Hormis de circuler en altitude : l’individualisme exacerbé, l’indécence et l’immoralité.   Alors que les pays pauvres peinent à vacciner leurs populations ce qui nous garantit à vie le COVID permanent ; alors que l’écart de richesse entre les pauvres et les riches s’élargit (1 % des plus riches possèdent 2 fois plus que 6,9 milliards d'humains dont 725 millions vivent dans l’extrême pauvreté ), alors que les changements climatiques affectent toute l’humanité et on a encore rien vu ; le tourisme spatial à 450 000 $ UD du billet équivaut en GES, pour un seul lancement de fusée, à 395 vols transatlantiques (CO2) et ce n’est que le début du tourisme spatial ! Je comprends que notre planète de la fosse des Marianne à 11 000 m de profond à l’Everest à 8 849 m et du pôle Nord à l’Antarctique est maintenant explorée de partout, mais avant de s’aventurer dans l’espace, les milliards

Jean Bédard : visionnaire et homme de conviction, pionnier du tourisme durable

Crédit-photo: Nicolas Gagnon «  Quand on a débuté en tourisme, je ne savais pas ce qu’était une ATR   » me lance candidement Jean Bédard, lui qui a commencé sa carrière de biologiste dans le Nord. Son expérience de vie et ses convictions environnementalistes le placent dans une classe à part. Il a, entre autres, permis de sauver la vallée de la Jacques-Cartier au nord de Québec en faisant dérailler un projet de barrage d’Hydro-Québec en 1973 à une époque où le mot «  écologie » ne voulait rien dire au Québec… Ce passionné de 83 ans des oiseaux et du Saint-Laurent a su créer dès 1990 à l’île aux Lièvres face à Rivière-du-Loup un site touristique plus dépaysant, authentique et durable que bien de destinations plus isolées de notre planète. Il a surtout réussi un troc original entre l’Homme et la nature  : la société Duvetnor protège les espèces maritimes dont le canard Eider, en échange de son duvet dont le prix varie de 1500 $ à 2000 $ du kilo. Il faut savoir qu’il est dans la tradi