Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du mars, 2017

Langue de bois

La langue de bois est une expression qui décrit un discours parlé ou écrit convenu, figé, incantatoire, délivrant un message coupé de la réalité, n'apportant aucune information nouvelle...En assistant, le 16 mars dernier, à un 5 à 7 de la Fondation Mérici Collégial Privé présidé par  Pierre Labrie à Québec, j’ai eu la chance d’écouter M. Colin Hunter, le président-fondateur de Sunwing (et crooner de talent) l’un des grands groupes (3 MM$ ventes en 2016) canadiens du voyage. Quel vent de fraîcheur d’entendre quelqu’unparler sans filtre, sans compromis : « ...les touristes québécois sont les champions canadiens des ventes à  rabais et des hôtels à peu d’étoiles, quoique ça migre actuellement vers le haut », « ...les syndicats grugent les entreprises de l’intérieur », « ...pour réussir en affaires il ne faut pas de partenaires, car ils siphonnent annuellement les profits », etc.  Je n’avais JAMAIS, en 43 de carrière en tourisme, entendu parler ainsi un leader aussi franchement en pub…

Pensées du Jour: d’Olympe à Arrival

La meilleure décision du maire Labeaume fut de ne pas s’embarquer dans l’aventure olympique à Québec. Ne soyons pas les dindons de la farce comme payeurs de taxes: la grande majorité des Olympiques n’ont pas été bénéfiques au secteur touristique, selon de multiples études d’impacts. Certes, ce serait bon pour notre égo et le CIO, mais trop faible ROI pour une destination. Vivement les autres événements sportifs internationaux!L’avantage d’avoir un gouvernement libéral et une ministre du tourisme stables, c’est qu’il n’y a pas de tournées en régions d’un nouveau ministre pour prendre comme d’habitude le «pouls de l’industrie touristique»... à force de se le faire prendre, on se croyait malade.Qu’attend-on pour solliciter les 15 millions d’Américains de souche francophone & québécoise afin d’effectuer un pèlerinage «sacré» vers leurs origines au Québec, tel qu’Hillary Clinton, Angelina Jolie (petite-fille de Rolland Bertrand) et Madonna? Tout un marché de niche! Je veux bien être le…

Trop c'est trop !

Barcelone, Islande, Vieux-Québec, même défi.Ça fait drôle de parler d’avoir trop de touristes, alors que le Québec a tellement de disponibilité et de potentiel de croissance. Mais il faut dès maintenant songer comment faire pour trouver un équilibre si on ne veut pas être confronté un jour à ce que vivent aujourd’hui l’Islande et Barcelone. Le tourisme de masse est contraire à la recherche de l’authenticité et du contact personnalisé en symbiose avec la culture locale; ce que veulent pourtant de plus en plus de visiteurs. Les astres sont tous alignés (taux de change, Trump, 375e, Europe insécure, Mexicains sans visa, Trudeau populaire à l’étranger, etc.) pour connaître une année record en 2017 autant sur les marchés internationaux que québécois. Serons-nous aptes à livrer la marchandise? Maintenir une qualité d’expérience forte pour chacun des visiteurs si on veut surfer sur cet afflux et se faire du marketing viral positif qui rapportera à moyen terme? Il y  avait 187 hôtels à Barcel…