Passer au contenu principal

2 + 2 + 2 en 2 minutes, par Jean-Michel Perron #28 – Normandie; imprimante 3D; Arctique canadien en péril; merde l’Everest; Groupe Germain et Tremblant

 

2 inspirations – «Bravo»

LA NORMANDIE INNOVE EN 2024 EN RÉCOMPENSANT LA MOBILITÉ DURABLE DES TOURISTES

Lorsqu’on sait qu’en tourisme, les émissions de GES proviennent à plus de 75% du transport, le fait que cette région donne droit à des tarifs préférentiels – minimum 10% – dans un grand nombre de sites touristiques et culturels (70), envoie un signal clair aux voyageurs vertueux. Favoriser la "mobilité durable" (train, autocar et vélo) pour venir visiter la patrie du Camembert et des élevages de chevaux, quelle belle approche positive. BRAVO!

 

IMPRIMER DES BÂTIMENTS EN 3D

Certaines technologies se développent rapidement, comme vous le savez. Elles ne régleront pas tous nos défis urgents en durabilité, mais accéléreront l’efficacité et le rendement dans un contexte de rareté de la main-d’œuvre qualifiée. Elles devront aussi tenir compte de la limitation des ressources naturelles. Mais avouez, avec cette VIDÉO, que c’est impressionnant de voir ce centre de données de 55 mètres, construit en ciment durable et en moins d’un mois seulement à Heidelberg, en Allemagne. BRAVO!

 

2 mauvaises pratiques – «Booh»

TOURISME DE LA DERNIÈRE CHANCE DANS L’ARCTIQUE CANADIEN

Navire de croisière à Pond Inlet. (Source : The Guardian, 8 mars 2024)

Le tourisme de la dernière chance est à la mode partout sur la planète. Il consiste à aller visiter des lieux que l’on sait en péril, comme la glace de l’Arctique canadien qui fond à vue d’œil, quatre fois plus vite que la moyenne mondiale et qui aura disparue, en été, autour de 2050. Mais que penser, lorsque son voyage participe au déclin encore plus rapide de la destination? Lisez ce reportage britannique éclairant sur l’une des plus pauvres communautés du Canada et l’impact du tourisme de croisière sur celle-ci. BOOH!

 

LA POLLUTION SUR L’EVEREST : LEAVE NO TRACE!

Kanchha Sherpa (photo), 91 ans, est aujourd’hui le seul survivant des 35 membres de l'équipe qui a aidé le Néo-Zélandais Edmund Hillary et son guide sherpa Tenzing Norgay à atteindre le sommet de 8 849 mètres (29 032 pieds) de l’Everest, le 29 mai 1953.

L’année dernière, 667 grimpeurs ont escaladé le plus haut sommet du monde. L’un de leur plus « peu édifiant » défi, est de faire leurs besoins. Et dès le début de la prochaine saison en avril, il sera enfin obligatoire de ramener ses « résidus » personnels. Si t’as les moyens de grimper, tu dois avoir les moyens de ramener une partie de toi-même, non?

« Ils ne devraient pas salir la montagne. C’est notre plus grand dieu et ils ne devraient pas salir les dieux », a déclaré Kanchha, il y a deux semaines en entrevue. Bien d’accord M. Sherpa. Ne laisser comme visiteur, pas de trace en milieu naturel – peu importe où sur la planète – devrait être une règle partagée par tous. Ce qui est bon pour l’Everest est bon pour les Cantons-de-l’Est! BOOH!

 

2 bonnes pratiques – «Hourra»

GERMAIN HÔTELS : DES ACTIONS DURABLES RÉFLÉCHIES ET TRANSPARENTES

Mesdames Vilas Palmar et Jashosa Patel, Hôtel Germain Calgary

Dans leur portait d’avancement 2023 que vous retrouvez ICI, on y apprend que leurs priorités en 2024 est de disposer d’un plan d’action en développement durable spécifique à la réalité de chaque hôtel (19) , aligné sur leur plan stratégique et réaliser un premier bilan des émissions de gaz à effet de serre avec un plan de décarbonation.« La transparence fait vraiment partie de notre démarche », m’écrit Justine Nadeau, la chargée de projets en développement durable de la chaine québécoise. HOURRA!

 

TREMBLANT : UNE DÉMARCHE DURABLE INSPIRANTE!

Notre célèbre station de montagne vient tout juste d’atteindre la certification niveau 4 du Programme Écoresponsable du Conseil des Industries Durables.

Ça fait plus de 8 ans que Tremblant s’est engagée sérieusement en transition durable. Voyez ICI dans leur bilan 2023 leurs meilleures pratiques. HOURRA!

 

  

Jean-Michel Perron

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arrivée d’OpenAI

  30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme OpenAI, le robot le plus avancé - accessible gratuitement à tous - va transformer le tourisme. Mon gendre français qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager.  Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine.  C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground   »  qui peut intégrer des applications personnalisées. Et il  y a le clavardage polyglotte  par le robot conversationnel - ChatGPT - très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Devenir une icône touristique, quelle est la recette magique ? 3 nouvelles icônes en 2022 à Montréal, au Massif et à Saint-Faustin

  Tout le monde le sait, une de nos forces au Québec, c’est la créativité. Alors laissons-la s’exprimer et supportons-la financièrement.  Plus il y en aura, plus le Québec dans son ensemble sera perçu comme une destination originale à  découvrir. Car, en tourisme, depuis les temps immémoriaux, il  y a deux valeurs universelles menant à la réussite et qui ne changent pas: l’accessibilité et l’unicité .    Saluons ces 3 nouveaux lieux emblématiques  qui sauront attirer les visiteurs, je vous le garantis. Si j’avais à gager un bitcoin, ce serait sur chacun d’ eux.   L’ Anneau de Montréal « Land art » urbain, de jour et de nuit. 50 000 livres, 90 pieds : prouesse technologique (chauffante l’hiver, suspendu dans les airs)  mais surtout une signature architecturale originale en plein centre-ville marquant le retour à une vie plus normale post-covidienne dans le secteur de Place Ville-Marie.  Construite à Trois-Rivières (vous voyez, Montréal a besoin des régions !). «  Ce nouveau symb