Passer au contenu principal

2 + 2 + 2 en 60 secondes #2

 

2 inspirations - Bravo !

La culture, dans ses multiples déclinaisons, rend la vie belle et les voyages attrayants. Et elle pèse lourd dans l’attrait touristique d’une destination. Pensons à Montréal, l’une des grandes villes festives d’Amérique. Mais le poids de la culture est aussi physique, parfois!  Le 22 juillet dernier, à Seattle, la chanson «Shake it Off» de Taylor Swift a engendré un tremblement de terre d’une magnitude de 2,3 à l’échelle de  Richter. 70 000 personnes ont fait vibrer la Terre, rien de moins. L'échelle de Reichter, nouvel indicateur de performance de nos mégaspectacles? BRAVO !

Cette photo, que j’ai prise dans l’entrée de l’un de mes voisins – un couple seul – à Rawdon, représente, pour nos entreprises en tourisme et comme citoyen, notre «point faible» au Québec en durabilité. Avec ses 2 bacs à déchets, ça traduit bien le fait que nous sommes au Québec, par habitant, parmi les plus gros producteurs de déchets au monde avec 1500 livres par année et en croissance! Et ses 2 bacs de recyclage? C’est très bien, mais cela indique aussi une surconsommation, alors que les ressources de la planète sont limitées et le recyclage est très loin d’une efficacité à 100%... Et son bac de compost, direz-vous? Avec son terrain boisé de 30 000 pieds carrés, il pourrait composter chez lui et diminuer l’énergie fossile utilisée par le camion de transport… Et le BRAVO là-dedans? Il va au restaurant montréalais La Cale, qui ne produit qu’un seul sac de déchets par mois! Qui dit mieux pour un tel type de commerce?

2 mauvaises pratiques Booh !

BOOH ! Jusqu’où peut-on et doit-on aller pour créer de nouvelles expériences touristiques dans le contexte de l’artificialisation excessive d’un site emblématique naturel comme les chutes Montmorency, près de Québec? Réapprenons à apprécier la beauté naturelle d’un site sans en détruire à outrance sa qualité paysagère. La SÉPAQ nous a pourtant habitués à des pratiques durables et innovantes en tourisme de plein air.

Le coût du projet d’une passerelle semi-submersible est rendu à 30 M$. Encore en test, elle a coulé le 10 juillet dernier sous de fortes pluies, selon le Journal de Québec. Cet équipement s’ajoute au pont du sommet, aux escaliers à l’est des chutes, au téléphérique, au stationnement, au vaste pavillon d’accueil, à la Via Ferrata et à la tyrolienne…

Laissez la Dame blanche tranquille svp.

BOOH ! Un nouveau sport qui gagne en popularité au Québec, les hors-bords de rivières ("jetboats") qui permettent d’aller presque partout, incluant dans les zones humides et sensibles de nos plans d’eau. Ça crée un véritable buzz dans les médias sociaux; voyez une vidéo choquante ici. «Tabarnak», comme il dit! Aucune contrainte, la pure liberté! Rien actuellement n’empêche ce saccage de notre faune et de notre flore aquatiques tout en émettant généreusement du C02. Une partie de nos concitoyens sont complètement déconnectés de la Nature, qu’ils voient comme un simple décor… Vite, il faut sensibiliser, interdire et ensuite contrôler fermement ce tourisme prédateur.

2 bonnes pratiques Hourra !

L’ouverture de la plage de l’anse au Foulon, sur la rive du Saint-Laurent à Québec, s’inscrit parfaitement dans l’avenir d’un tourisme durable et accessible, alliant loisir et tourisme. Réalisée en priorité pour les citoyens de Québec, elle redonne un accès public au fleuve, se veut d’intérêt pour les touristes et viendra nous rafraîchir par les jours de canicule.  HOURRA ! Photo de «l’historien volant» Pierre Lahoud, Le Soleil.

Contact Nature, de Saguenay, est depuis longtemps un leader du tourisme durable au Québec. Une contribution financière de DEC a permis l’acquisition, cet été, de quatre véhicules 6 passagers 100% électriques pour transporter les clients lors d’activités en forêt et d’un camion compact utilitaire 100% électrique pour les travaux terrain. Contact Nature calcule chaque année ses émissions de GES et peut affirmer que ces équipements permettront de réduire annuellement les émissions de GES directes d’Okwari Le Fjord de près de 80%. On le sait, en tourisme, c’est le transport, le principal émetteur de GES.  HOURRA !


JEAN-MICHEL PERRON

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arrivée d’OpenAI

  30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme OpenAI, le robot le plus avancé - accessible gratuitement à tous - va transformer le tourisme. Mon gendre français qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager.  Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine.  C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground   »  qui peut intégrer des applications personnalisées. Et il  y a le clavardage polyglotte  par le robot conversationnel - ChatGPT - très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Tourisme durable : 24 inspirations planétaires

  Le New York Times vient de publier sa liste «  52Places for a Changed World – 2022  » qui souligne des lieux de partout sur la planète où les voyageurs et les acteurs locaux font partie de la solution pour un tourisme plus durable. Chacun de ces extraits que j’ai sélectionnés et traduits mène à des hyperliens vers des sites Web ou des sources de références. Je me suis permis un bref commentaire sur chacun de ces 24 endroits parmi les lieux  que je trouve les plus inspirants parmi ces 52. La semaine prochaine, on parle des inspirations durables ici au Québec.   1.     Northumberland, Angleterre                                              «   Le littoral varié de la Grande-Bretagne, des falaises de Douvres aux promenades de Brighton, aura bientôt un élément unificateur : le England Coast Path de 2   800   milles. Développé en partie par l’organisation gouvernementale Natural England, le sentier vise à accroître l’accès du public à la côte tout en restaurant les paysages, en am