Passer au contenu principal

2 + 2 + 2 en 2 minutes #6

 

2 inspirations – Bravo!

LE DRONE PROMIS À UN BRILLANT AVENIR EN TOURISME

Ce drone électrique de la compagnie québécoise Vertiko Mobilité transportera des médicaments de Joliette à Manawan à compter de 2026 et des passagers en 2028. Il volera à une hauteur moyenne de 250 pieds et à une vitesse de 150 km/h. Plusieurs autres projets de taxis aériens sont en préparation au Québec, surtout dans la région de Montréal et on verra aux Jeux olympiques de Paris de 2024 les premiers taxis aériens réguliers en opération. Je verrais très bien des taxis aériens (avec ou sans pilote) entre Anticosti et Havre-St-Pierre ou entre le Massif et YQB... Plus écologique et moins coûteux à opérer que l’avion. Mais je ne serai pas le premier à embarquer dans un drone à batteries, sans pilote! BRAVO!

 

MOBILITÉ DURABLE, ENTRE LE VÉLO ET L’AUTO

Ceci est une BMW Isetta Spiaggia, fabriquée entre 1955 et 1962. Vous rêvez en 2023 d’avoir une superbe BMW toute électrique?  Comme l’auto solo, même électrique, possède une empreinte carbone élevée à cause des ressources naturelles requises lors de sa fabrication, l’avenir dans le transport touristique va passer, entre autres, par toutes sortes de véhicules plus petits qu’une auto, mais plus grands qu’un vélo. Évidemment, le transport interrégional en commun est LA solution à privilégier... Quand on aura un tel réseau digne de ce nom au Québec! Avouez qu’Isetta est jolie... pout, pout, pout! BRAVO!

 

2 mauvaises pratiques – Booh!

TOURISME SPATIAL : + GES POUR LES 0,1% DE LA PLANÈTE

Virgin Galactic offre, à 450 000$ US, quelques minutes extraordinaires dans l’espace. Le marché spatial est estimé à 57 000 personnes d’ici à 2031. Le hic? Le vol aller-retour de Virgin Galactic, avec son carburant pourtant hybride, émet autant qu’une voiture faisant un tour du monde… Beaucoup moins, pourtant, qu’un voyage avec SpaceX, soit l’aller-retour entre la Terre et l’ISS, émettant 43 fois plus de CO2… BOOH!

 

GALAPAGOS : UNE AUTRE DESTINATION QUI NE SE CONTRÔLE PLUS

Encore une fois, l’UNESCO sonne l’alarme auprès de l’Équateur concernant le surtourisme dans les iles Galapagos. De 170 000 visiteurs en 2010 à plus de 270 000 en 2019, l’unique et fragile archipel se dirige vers 1 million en 2041, à  ce rythme insoutenable de croissance. Encore une fois, les mêmes pistes de solution qui mènent vers un tourisme très élitiste: augmenter sensiblement le droit d’accès et limiter le nombre de chambres d’hôtels comme ç’a été fait pour le nombre de navires de croisières vers cette destination. Pourquoi toujours attendre avant d’agir? BOOH!

 

2 bonnes pratiques – Hourra!

VALLÉE-BRAS-DU-NORD: IMPACT SOCIAL MAJEUR

Le Projet En Marche de la coopérative Vallée-Bras-du-Nord,dans Portneuf, c'est une approche innovante de réinsertion socioprofessionnelle en nature. Chaque année, une dizaine de jeunes adultes, âgés entre 16 et 35 ans, intègrent le programme dans le but de surmonter leurs défis et réaliser leur plein potentiel. En plus de fournir une expérience de travail en forêt, le Projet propose également un séjour d’aventure pour renforcer le lien entre les participants et la nature. Écoutez Étienne Beaumont, de VBN, sur une station de radio régionale. HOURRA !

 

VOYAGEURS DU MONDE : UN MODÈLE DE LA TRANSITION DURABLE

Cette grosse agence de voyages française, avec 2 bureaux au Québec, est sérieuse dans sa transition durable, inspirée par son visionnaire propriétaire, Jean-François Rial, et grâce à leurs actions innovantes depuis plus de dix ans.

  1. Le train est privilégié à l’avion
  2. Vols directs et économes lorsque nécessaires
  3. Hébergements au solaire 
  4. « Road trips » électriques

De plus, 100% des GES générés sont compensés. Même si je doute de l’effet réel de leurs compensations carbone, lorsque faites par la plantation d’arbres et les vols à essence en partie décarbonés; ils sont un réel modèle dans le secteur des agences de voyages. HOURRA!

 

Jean-Michel Perron

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arrivée d’OpenAI

  30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme OpenAI, le robot le plus avancé - accessible gratuitement à tous - va transformer le tourisme. Mon gendre français qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager.  Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine.  C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground   »  qui peut intégrer des applications personnalisées. Et il  y a le clavardage polyglotte  par le robot conversationnel - ChatGPT - très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Tourisme durable : 24 inspirations planétaires

  Le New York Times vient de publier sa liste «  52Places for a Changed World – 2022  » qui souligne des lieux de partout sur la planète où les voyageurs et les acteurs locaux font partie de la solution pour un tourisme plus durable. Chacun de ces extraits que j’ai sélectionnés et traduits mène à des hyperliens vers des sites Web ou des sources de références. Je me suis permis un bref commentaire sur chacun de ces 24 endroits parmi les lieux  que je trouve les plus inspirants parmi ces 52. La semaine prochaine, on parle des inspirations durables ici au Québec.   1.     Northumberland, Angleterre                                              «   Le littoral varié de la Grande-Bretagne, des falaises de Douvres aux promenades de Brighton, aura bientôt un élément unificateur : le England Coast Path de 2   800   milles. Développé en partie par l’organisation gouvernementale Natural England, le sentier vise à accroître l’accès du public à la côte tout en restaurant les paysages, en am