Passer au contenu principal

SHIPEKU: le programme de transition durable du tourisme autochtone

 

Les conseillères en restauration durable Aurore et Sandrine de La Vague avec l’équipe du restaurant La Traite de Wendake

En septembre dernier, Tourisme Autochtone Québec (TAQ) lança avec le support financier de Développement économique Canada via le Fonds d’aide au tourisme et de Tourisme Québec, le premier programme associatif de soutien à la transition durable en tourisme au Québec. : SHIPEKU (qui signifie «vert» en langue innu-aimun).  Combinant les savoirs scientifiques et traditionnels autochtones, cette démarche innovante créée sur mesure comporte trois (3) volets :

  • Accompagnement de 18 mois, personnalisé et en collectif d’une cohorte de 19 entreprises autochtones  - touchant 6 Nations distinctes — en hébergement, en restauration, en événementiel, en plein air et en muséologie ;
  • Transition durable de l’association TAQ à l’interne ;
  • Développement à l’interne d’un conseiller en tourisme durable (Pierre Kanapé)

Pour se faire, une équipe expérimentée et «  terrain » de 8 professionnelles de la durabilité touristique, s’active par des visites en entreprise, des conseils réguliers, des visites terrain des meilleures pratiques et des formations en petits groupes (tourisme durable, certifications, économie circulaire, connaissances traditionnelles, etc.) le tout piloté par Jean-Michel Perron de PAR Conseils. Karine Awashish de la Coop Nitaskinan assure quant à elle, le respect des valeurs, des cultures et des fondements autochtones dans cette initiative inspirante. 

SCIENCE ET APPROCHE TRADITIONNELLE AUTOCHTONE

Inspiré par le modèle finlandais en tourisme durable et appuyé par le Parcours en transition durable de Tourisme durable Québec, la démarche se base sur les 17 objectifs durables 2030 des Nations-Unies. L’étape des diagnostics se termine ce printemps et celle du Plan d’action personnalisés à l’automne 2023. Déjà l’innovation est au rendez-vous avec SHIPEKU, étant un véritable laboratoire du tourisme durable :

  • Un outil informatisé de diagnostic complet, aligné sur les 17 ODD, fut créé dans la cadre SHIPEKU ;
  • Un outil bilan carbone — un des plus avancés au monde — développé avec la Chaire Éco-conseil de l’UQAC — est actuellement en test avec les 21 entreprises ;
  • Une approche durable basée sur la juxtaposition de la science et des valeurs/connaissances traditionnelles autochtones : une première au monde !

On le sait, les dimensions environnementales, sociétales et économiques commandent une approche globale pour devenir réellement durable. Se baser sur les valeurs «  grands-pères » et la Roue de médecine pour coordonner cette transformation nécessaire de nos activités ajoute une «  couche » essentielle et réellement holistique des changements à opérer. La science et les technologies seules ne peuvent réussir. Considérer toutes les dimensions humaines et le faire comme nos ancêtres dans un esprit de partage, de respect des lieux/des gens et du «  communautaire » représentent une approche porteuse de succès. Plusieurs ateliers furent tenus avec Karine Awashish dans cette lignée.

La chasse traditionnelle à l’orignal est inspirante pour le tourisme durable : assurer les retombées à l’ensemble des membres de la communauté ; prélever l’animal sans compromettre la ressource ; utiliser toutes les parties de l’animal ; la chasse un travail d’équipe permettant, collaborativement, de développer des expertises (boucher, artisan, etc ») s’inscrivant ainsi dans une économie circulaire. (dessin de l’artiste Raymond Weizineau, d’Opitciwan, nation Atikamekw)

 

Les valeurs traditionnelles «  Grands-Pères». (source : Coop Nistaskinan)

La Roue de médecine : une approche holistique. (source : Coop Nistaskinan)

COMMUNICATION

Agir et cheminer exige une communication constante qui s’ajuste au rythme de chacun et de chacune des gestionnaires d’entreprises. D’où l’importance d’un mentorat personnalisé, l’accessibilité des formations enregistrées et les échanges récurrents. En plus des rencontres de démarrage à Wendake en novembre 2022, les membres de la cohorte furent invités à participer au colloque sur le tourisme autochtone à Winnipeg en mars dernier.

Un groupe Facebook bilingue SHIPEKU, disponible en français et en anglais, s’active toutes les semaines et est ouvert à tous les intervenants et entreprises en tourisme autochtone afin de susciter les échanges et les réflexions.

OBJECTIFS ET RÉSULTATS

La fin de cette première cohorte est prévue en mars 2024. Dans le contexte de l’urgence climatique, de la perte de biodiversité et des changements rapides de nos sociétés, de l’économie ; le succès réel du programme SHIPEKU se mesurera au fait d’avoir rendu chacune des organisations participantes plus résilientes aux changements à venir s’adaptant concrètement, entre autres, au nouveau climat. Le succès, c’est aussi comment, avec les valeurs traditionnelles autochtones, nos entreprises touristiques protègent et participent à régénérer les cultures des Premières Nations et Inuit et les territoires traditionnels pour le mieux-être des membres de chacune des communautés.

Un exemple concret que SHIPEKU a influencé ?   Abénaki Aventure d’Odanak (communauté W8banaki sur la rive Est de la rivière Saint-François) fait partie de la cohorte. L’entreprise offrira en juin prochain un des plus grands jeux d’eau au Québec. Ce projet répond en tout point aux valeurs et actions durables è mettre en place avec la philosophie SHIPEKU :

  • Ces jeux d’eau seront accessibles gratuitement aux membres de la communauté et permettront de se rafraîchir lors des canicules estivales sans dépendre de la pénurie locale de sauveteurs ;
  • Un concept architectural canadien unique, basé sur la culture autochtone ;
  • L’eau est recyclée et l’éclairage se fait grâce à des panneaux solaires ;
  • Par le tourisme, les jeux d’eau génèreront des retombées économiques et sociétales ;
  • Le fabricant provient de Nicolet, situé tout près générant ainsi des emplois dans la région.

« Le tourisme autochtone est, partout au Canada, en forte progression autant pour les promoteurs que pour les visiteurs de partout qui recherchent nos expériences authentiques. Avec Shipeku, nous pouvons générer en plus de la richesse économique — ce qui n’est évidemment pas négligeable — être un moteur réel de changements positifs pour le mieux-être de nos visiteurs, mais aussi pour l’avenir durable de nos communautés et contribuer à conserver nos vastes territoires naturels. SHIPEKU n’est que le début : c’est une démarche fondatrice innovante d’un tourisme vraiment durable à tous les niveaux. » – Dave Laveau, directeur général TAQ.


Jean-Michel Perron

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arrivée d’OpenAI

  30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme OpenAI, le robot le plus avancé - accessible gratuitement à tous - va transformer le tourisme. Mon gendre français qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager.  Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine.  C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground   »  qui peut intégrer des applications personnalisées. Et il  y a le clavardage polyglotte  par le robot conversationnel - ChatGPT - très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Devenir une icône touristique, quelle est la recette magique ? 3 nouvelles icônes en 2022 à Montréal, au Massif et à Saint-Faustin

  Tout le monde le sait, une de nos forces au Québec, c’est la créativité. Alors laissons-la s’exprimer et supportons-la financièrement.  Plus il y en aura, plus le Québec dans son ensemble sera perçu comme une destination originale à  découvrir. Car, en tourisme, depuis les temps immémoriaux, il  y a deux valeurs universelles menant à la réussite et qui ne changent pas: l’accessibilité et l’unicité .    Saluons ces 3 nouveaux lieux emblématiques  qui sauront attirer les visiteurs, je vous le garantis. Si j’avais à gager un bitcoin, ce serait sur chacun d’ eux.   L’ Anneau de Montréal « Land art » urbain, de jour et de nuit. 50 000 livres, 90 pieds : prouesse technologique (chauffante l’hiver, suspendu dans les airs)  mais surtout une signature architecturale originale en plein centre-ville marquant le retour à une vie plus normale post-covidienne dans le secteur de Place Ville-Marie.  Construite à Trois-Rivières (vous voyez, Montréal a besoin des régions !). «  Ce nouveau symb