Passer au contenu principal

Comment ne pas dilapider les millions $$ en tourisme durable ?

 

 

Nous avons la chance de pouvoir compter sur des sommes appréciables dédiées à notre transition durable autant de la part du gouvernement du Canada (DEC) que du Québec via ses programmes en tourisme tel que Destination durable et action concertée (10M$) géré par le FAQDD ou les fonds gérés par MTLab.

Mais le modèle de procéder uniquement par «  appel de projets » comporte le risque de passer à côté d’actions nécessaires pour l’ensemble de nos entreprises et de nos destinations. Trois exemples ?

·       Une application simple et gratuite permettant à chacune de nos entreprises de se faire un autodiagnostic de son empreinte carbone et ainsi suivre sa progression (la décarbonisation étant la priorité des priorités) dans les prochaines années.

·       Un calculateur de la capacité de support des milieux (autant en   milieu naturel qu’urbain). Pour la qualité de l’expérience client, pour le respect des résidents et de la biodiversité. Cet enjeu majeur que je traiterai  sous peu plus en détail sera dans l’agenda futur-proche de multiples entreprises et destinations.

·       Une certification nationale québécoise en TD, reconnue par l’organisme GSTC qui «  certifie » les certifications en TD crédibles de la planète.  Les voyageurs ne se retrouvent pas actuellement dans les multiples bonnes et moins bonnes certifications /labels du tourisme durable. Nous sommes dans le paradis de l’écoblanchiment  et les PMEs réellement durables sont ainsi pénalisées. Ayons un tronc commun pour nos entreprises avec de bonnes pratiques tout en reconnaissant officiellement les certifications sérieuses que les entreprises souhaitent en plus utiliser telle que Biosphère. C’est le modèle du tourisme finlandais depuis 2 ans et ça fonctionne.

Par ailleurs, pour ces programmes d’appels à projets, les fonds publics ainsi accordés devraient l’être sous deux conditions minimales :

1. Un accès ouvert à travers le Québec aux solutions développées grâce aux subventions reçues par des destinations ou des OBNL en évitant de subventionner des doublons

2. Un remboursement de la subvention par les PMEs à but lucratif qui auront développé des solutions/services rentables grâce à une contribution de l’état.


Soyons performants et imputables individuellement/collectivement du support de l’état.

 

Jean-Michel Perron

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arrivée d’OpenAI

  30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme OpenAI, le robot le plus avancé - accessible gratuitement à tous - va transformer le tourisme. Mon gendre français qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager.  Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine.  C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground   »  qui peut intégrer des applications personnalisées. Et il  y a le clavardage polyglotte  par le robot conversationnel - ChatGPT - très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Tourisme durable : 24 inspirations planétaires

  Le New York Times vient de publier sa liste «  52Places for a Changed World – 2022  » qui souligne des lieux de partout sur la planète où les voyageurs et les acteurs locaux font partie de la solution pour un tourisme plus durable. Chacun de ces extraits que j’ai sélectionnés et traduits mène à des hyperliens vers des sites Web ou des sources de références. Je me suis permis un bref commentaire sur chacun de ces 24 endroits parmi les lieux  que je trouve les plus inspirants parmi ces 52. La semaine prochaine, on parle des inspirations durables ici au Québec.   1.     Northumberland, Angleterre                                              «   Le littoral varié de la Grande-Bretagne, des falaises de Douvres aux promenades de Brighton, aura bientôt un élément unificateur : le England Coast Path de 2   800   milles. Développé en partie par l’organisation gouvernementale Natural England, le sentier vise à accroître l’accès du public à la côte tout en restaurant les paysages, en am