Passer au contenu principal

Les Assises du tourisme 2022. Un événement marquant, tenu jeudi dernier à Québec

 

Mme Caroline Proulx et Bruno Blanchette  (photo JMP/TourismExpress)

Était-ce cette belle journée ensoleillée du printemps? Le lieu emblématique qu’est toujours le Château Frontenac? La conviction que nous sommes à l’aube d’un tourisme différent? Les retrouvailles en présentiel après plus de deux ans? (et quelques fois — vraiment bizarre — de rencontrer en vrai pour la 1re fois des personnes qu’on fréquente en virtuel depuis ces dernières années); mais toujours est-il que c’était magique même si le lieu de rencontre était la salle de bal «  masquée», autre puissant symbole du choc toujours présent subit par le tourisme et aussi de notre relance touristique : la fin du port du masque obligatoire dans quelques jours!

 

                        Château Frontenac : La salle de bal…masquée, 5 mai 2022. (photo JMP/TourismExpress)

 La «  grande messe» du tourisme québécois, tenue à guichet fermé, a réussi à traduire l’essence même de ce qu’est le tourisme : le contact humain et la communion entre les gens. Amen. Notre ministre du tourisme, Mme Caroline Proulx, était particulièrement en forme : enjouée, taquine… Merci madame Proulx pour votre passion et votre dévouement, être en politique en 2022 exige une grande résilience et abnégation au service du Québec! Et avec votre superbe «bien-cuit» que vous avez livré en fin de journée, une carrière d’humoriste pourrait être certainement une option après la politique.

                        
Madame la ministre, Caroline Proulx (photo JMP/TourismExpress)

 Les contenus des présentations reflétaient les saveurs du jour : durabilité, ressources humaines, innovation. Quelques extraits :

 ·       Bruno Blanchette, ce personnage sympathique et singulier venu expressément d’Asie pour nous rencontrer, globe-trotter à temps plein qui nous a parlé de la valeur ajoutée du Québec en tourisme : notre gentillesse et notre hospitalité, et qu’on devrait mettre plus en valeur notre gastronomie/saveurs régionales, la grandeur du territoire et nos saisons distinctes.

 

                            Le très «  allumé» animateur des Assises Pierre-Yves Lord interviewant Mitch Garber (photo JMP/TourismExpress)

 ·       Mitch Garber qui nous parlait de San Diego. Bien aimé, entre autres, l’explication de son succès d’entreprise : «s’entourer de gens intelligents capables de te challenger!». Pourrait-on appliquer plus sa recette à notre industrie? Et son autre conseil «  Soyez authentique, c’est plus important que les beaux parleurs dans un cocktail».

 

                    Emmanuelle Legault et Karine Awashish (photo JMP/TourismExpress)

 ·       L’échange très authentique d’Emmanuelle Legault (Palais des Congrès de Montréal) avec Karine Awashish (Coop Nitaskinan) : vous êtes de vraies leaders inspirantes. J’ai bien aimé le conseil audacieux — de le dire en public, mais tellement vrai — de Mme Legault sur l’importance de travailler en priorité avec le 20 % de son personnel qui veulent changer, évoluer. Ils vont entraîner les autres. Et surtout, dans nos organisations, se donner le droit à l’erreur.

 

 

            Jessy Baron (photo JMP/TourismExpress)

 ·       Jessy Baron, sous-ministre adjoint au MTO depuis quelques mois seulement, relativement à notre transition durable : «   Travaillons ensemble, il ne faut pas laisser personne derrière…» Excellente attitude et ouverture au changement.

 

                        Hélène Philion, Anthony Cormier, Mathieu Bourdon. (photo JMP/TourismExpress)

 ·       Représentant les régions, le trio Hélène Philion (Beside), Anthony Cormier (Chalets Didoche) et Mathieu Bourdon (Noryak Aventures) ont fait l’éloquente démonstration de ce qu’est déjà un tourisme durable, vrai et….sympathique. Une démarche effectuée dans le cadre du programme de l’Incubateur Accélérateur Nordique menée de main de maître (tresse) par Anne Lemieux.

                                                Frédéric Cyr, cuisinier sympathique (et de plus compétent) au Château Frontenac (photo JMP/TourismExpress)

 En terminant, chapeau au personnel du Château Frontenac, en partant du voiturier, au sympathique (et doué) Chef et à son DG, Ken Hall. Quel professionnalisme sur toute la ligne. Et on sentait Robert Mercure, le dg de Destination Québec cité, fier de recevoir toute cette belle visite en ville. 

On se souviendra longtemps de cette journée, un symbole de renaissance et surtout du nouveau tourisme en construction.

 

Jean-Michel Perron

 

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Destinations Finlande, Hawaï et Norvège : d’une approche client à une approche résident !

   Le collier «  Lei », symbole du nouveau tourisme hawaien Un virage à 180 degrés dans le développement et la mise en marché du tourisme. Alors que nous sommes, après deux ans, enfin à l’aube d’une véritable relance en tourisme passant du stade de pandémie à endémie ; Alors  que pour assurer cette relance touristique, l’enjeu des ressources humaines EST la priorité #1 à court terme. Sans RH, il ne pourra y avoir également une transformation déterminante de notre tourisme face aux changements climatiques, notre défi existentiel à tous. Des entreprises, des destinations, des organisations et des individus convaincus de l’avenir durable du tourisme agissent et se transforment. Aujourd’hui, parlons de trois destinations très engagées qui décident de se transformer pour le mieux.    Chacune fait le pari que l’expérience des visiteurs sera bonifiée et les recettes touristiques maintenues même si elles exigent des visiteurs de respecter le mode de vie local et d’agir responsablement . Ici a

Contact Nature : modèle d’une entreprise durable !

                                                                                    Marc-André Galbrand Entrevue avec cette entreprise saguenéenne, leader du tourisme durable au Québec. «   Le tourisme peut être un vecteur très positif mais est devenu sur la planète uniformisateur : moins de rencontres de sens, moins de diversité. Il faut plutôt s’assurer d’apporter des impacts positifs…   ». Marc-André Galbrand, le DG, donne d’entrée de jeux la philosophie de cette entreprise fondée en mai 2008 avec quatre entités qui se fusionnent alors :  l' Association des pêcheurs sportifs de la Rivière-à-Mars ; l e camping Au jardin de mon père ;  l e centre plein air Bec-Scie ; Okwari aventures. Et il rajoute : «   J’espère que le tourisme ne va pas revenir comme en 2019   ». Je ne connais aucune autre entreprise en tourisme au Québec aussi engagée dans un véritable tourisme durable en osmose avec les leaders du secteur de la planète. Un point commun de toutes ces organisations engagées