Passer au contenu principal

Refusons un retour à la normale car nous sommes les prochains ours blancs





En août 2012 à la Baie-James, j’avais organisé avec  l’association crie COTA  une expédition en zodiac (personne à bord n’y avait été auparavant!) jusqu’à South Twin Island. Dès notre arrivée, j’avais pris ce cliché du premier ours blanc observé.  Nous avons vu 7 ours en 90 minutes dont le curieux que voici qui après s’être levé debout sur l’île pour mieux sentir, a nagé rapidement vers notre navire, bien fragilisé ayant le moteur arrêté….



En 2012, je n’aurais jamais cru que j’écrirais en 2020, le texte suivant :

L’ours blancs s’inscrit dorénavant parmi ces milliers d’espèces animales et végétales qui disparaissent rapidement de notre planète. Le tout causé directement par les changements climatiques  - tout comme COVID-19 d’ailleurs - selon une  étude publiée cette semaine. En 2100, fort probablement, ces animaux uniques, capables de nager des semaines sans toucher terre en se guidant par les étoiles et de sentir à 30km de distance, auront disparus ou dans les zoos uniquement avec de l'air climatisé. Voyez aussi le déclin des abeilles par les pesticides, voyez les invasions de dimension« bibliques »  de criquets actuellement en Afrique….On a jamais connu un été aussi chaud et ça s’en va tellement dans cette direction - celle de chaleurs intenses  - que pour plusieurs endroits sur la planète, les températures estivales ne permettront pas aux humains de simplement vivre….Pas dans 100 ans, bientôt !

Après l’arrivée des vaccins/médicaments COVID-19, il y aura une crise de la dette publique et possiblement économique et ensuite la crise climatique qui viendra bouleverser en profondeur nos habitudes de vie et même mettre en péril la survie même de l’espèce humaine. Il  y a donc urgence dans la cabane de changer de cap ! A voir NOS COMPORTEMENTS actuels cet été où la priorité est le retour à nos bonnes vieilles habitudes de consommation, de comportement et de loisirs, je présume qu’on s’imagine que renier la réalité va apporter par magie la solution à notre défi planétaire du réchauffement climatique.  Alors que plusieurs pays (France, Hollande, Costa Rica, entre autres) modifient actuellement leurs priorités sociales, environnementales et économiques, c’est le calme plat au Québec. Heureusement le projet de Loi C- 61 du gouvernement du Québec pour assurer la relance est reporté à l’automne.  Car il nous faut un projet de société qui vienne sérieusement transformer nos façons de consommer, de travailler, de se transporter, de vivre ensemble et de respecter nos environnements naturels et bâtis.

Sous peu, je vous reviens avec des constats et des solutions pour que le tourisme au Québec contribue au changement.  Nous devons en tourisme devenir nous-mêmes des vecteurs du changement. Commençons par dire non à un retour à la normale.  J’espère que nous serons des milliers…


Jean-Michel Perron


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Destinations Finlande, Hawaï et Norvège : d’une approche client à une approche résident !

   Le collier «  Lei », symbole du nouveau tourisme hawaien Un virage à 180 degrés dans le développement et la mise en marché du tourisme. Alors que nous sommes, après deux ans, enfin à l’aube d’une véritable relance en tourisme passant du stade de pandémie à endémie ; Alors  que pour assurer cette relance touristique, l’enjeu des ressources humaines EST la priorité #1 à court terme. Sans RH, il ne pourra y avoir également une transformation déterminante de notre tourisme face aux changements climatiques, notre défi existentiel à tous. Des entreprises, des destinations, des organisations et des individus convaincus de l’avenir durable du tourisme agissent et se transforment. Aujourd’hui, parlons de trois destinations très engagées qui décident de se transformer pour le mieux.    Chacune fait le pari que l’expérience des visiteurs sera bonifiée et les recettes touristiques maintenues même si elles exigent des visiteurs de respecter le mode de vie local et d’agir responsablement . Ici a

Contact Nature : modèle d’une entreprise durable !

                                                                                    Marc-André Galbrand Entrevue avec cette entreprise saguenéenne, leader du tourisme durable au Québec. «   Le tourisme peut être un vecteur très positif mais est devenu sur la planète uniformisateur : moins de rencontres de sens, moins de diversité. Il faut plutôt s’assurer d’apporter des impacts positifs…   ». Marc-André Galbrand, le DG, donne d’entrée de jeux la philosophie de cette entreprise fondée en mai 2008 avec quatre entités qui se fusionnent alors :  l' Association des pêcheurs sportifs de la Rivière-à-Mars ; l e camping Au jardin de mon père ;  l e centre plein air Bec-Scie ; Okwari aventures. Et il rajoute : «   J’espère que le tourisme ne va pas revenir comme en 2019   ». Je ne connais aucune autre entreprise en tourisme au Québec aussi engagée dans un véritable tourisme durable en osmose avec les leaders du secteur de la planète. Un point commun de toutes ces organisations engagées