Passer au contenu principal

Éloge à la beauté...




Au-delà de notre emploi quotidien en tourisme, nous devons sentir une responsabilité d’influencer dans son entreprise, sa ville, sa région, les décideurs et nos concitoyens vers des actions qui embellissent le Québec autant en région qu’en ville.

 

C’est comme les aqueducs et les égouts pour un maire, ce n’est souvent pas une priorité car c’est de l’infrastructure coûteuse qui n’est pas visible mais pourtant nécessaire dans nos vies. Bien, les paysages, c’est une priorité pour personne, mais c’est essentiel à l’expérience touristique et au mieux-être citoyen.

Une remarque récurrente des visiteurs à Québec, c’est de dire à quel point c’est propre et que la verdure est vraiment verte. Dans l’appréciation d’une destination, la beauté des paysages (naturels ou bâtis) revient constamment en tête de liste comme motivation de voyages.

Au Québec, il y a la laideur qu’on ne voit plus :

  •       des routes rafistolées
  •    la grande pollution visuelle par les panneaux publicitaires souvent même illégaux mais tolérés qui masquent nos paysages alors qu’ils sont 100% absents depuis des décennies au Vermont, au Maine, à Hawaï, en Alaska et dans de nombreuses villes américaines… mais tout le monde s’en fiche ici, sauf de nombreux visiteurs…
  •      les styles architecturaux trop souvent dépareillés dans les centres-villes ou sur les chemins de campagne
  •    les stations-service aux enseignes gigantesques avec McDo ou Tim qui banalisent chacune de nos villes
  •      les lignes et les poteaux électriques des villages et campagnes qu’on n’enfuie pas parce qu’on n'est pas du New Hampshire

Il y a de multiples solutions connues pour éradiquer le laid que des États ou des pays ont appliquées… contactez-moi, il me fera plaisir de vous les donner!


    Sur autoroute #40, Mauricie



   Île de la Providence à Tête-à-la-Baleine (Basse-Côte-Nord)


Et heureusement, il y a la beauté qu’on devrait protéger et rendre plus contagieuse :

  •     comme de nombreux noyaux villageois des Cantons-de-l’Est et de Chaudière-Appalaches
  •     des routes magnifiques telle la 138 sur la Côte-Nord ou la route des Rivières en Mauricie
  •     des milliers de kilomètres de sentiers, souvent hors du commun, en motoneige, VTT, rando ou vélo
  •     des milliers d’iles du Saint-Laurent, de Valleyfield à Blanc-Sablon, avec chacune une histoire à raconter
  •      des maisons patrimoniales privées exceptionnelles
  •     des terres agricoles magnifiques comme dans Lanaudière, au Lac Saint-Jean ou au Bas Saint-Laurent
  •   3,6 millions de lacs et d’étangs qui sont pour le Québec ce que sont les cathédrales en Europe

·         ... et la cerise sur le « dimanche » : des millions de Québécois sympathiques, beaux par leur accueil et prêts à interagir avec chacun des visiteurs

Sans verser dans le chauvinisme, oui le Québec est plus joli que 80% des destinations touristiques mondiales, mais pourrait atteindre 95% en quelques générations en entreprenant des actions maintenant. Mais là je rêve un peu, je sais….nos priorités individuelles et collectives sont ailleurs en 2017.


Jean-Michel Perron dans TourismExpress.

 


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Destinations Finlande, Hawaï et Norvège : d’une approche client à une approche résident !

   Le collier «  Lei », symbole du nouveau tourisme hawaien Un virage à 180 degrés dans le développement et la mise en marché du tourisme. Alors que nous sommes, après deux ans, enfin à l’aube d’une véritable relance en tourisme passant du stade de pandémie à endémie ; Alors  que pour assurer cette relance touristique, l’enjeu des ressources humaines EST la priorité #1 à court terme. Sans RH, il ne pourra y avoir également une transformation déterminante de notre tourisme face aux changements climatiques, notre défi existentiel à tous. Des entreprises, des destinations, des organisations et des individus convaincus de l’avenir durable du tourisme agissent et se transforment. Aujourd’hui, parlons de trois destinations très engagées qui décident de se transformer pour le mieux.    Chacune fait le pari que l’expérience des visiteurs sera bonifiée et les recettes touristiques maintenues même si elles exigent des visiteurs de respecter le mode de vie local et d’agir responsablement . Ici a

Contact Nature : modèle d’une entreprise durable !

                                                                                    Marc-André Galbrand Entrevue avec cette entreprise saguenéenne, leader du tourisme durable au Québec. «   Le tourisme peut être un vecteur très positif mais est devenu sur la planète uniformisateur : moins de rencontres de sens, moins de diversité. Il faut plutôt s’assurer d’apporter des impacts positifs…   ». Marc-André Galbrand, le DG, donne d’entrée de jeux la philosophie de cette entreprise fondée en mai 2008 avec quatre entités qui se fusionnent alors :  l' Association des pêcheurs sportifs de la Rivière-à-Mars ; l e camping Au jardin de mon père ;  l e centre plein air Bec-Scie ; Okwari aventures. Et il rajoute : «   J’espère que le tourisme ne va pas revenir comme en 2019   ». Je ne connais aucune autre entreprise en tourisme au Québec aussi engagée dans un véritable tourisme durable en osmose avec les leaders du secteur de la planète. Un point commun de toutes ces organisations engagées