Passer au contenu principal

2 + 2 + 2 en 2 minutes, par Jean-Michel Perron #31 – Vidéo comique; dormir; tourisme criminel; employés virtuels; qualité du service et routes blanches

 

2 inspirations – «Bravo»

VIDÉO HUMORISTIQUE POUR GÉRER LES FLUX TOURISTIQUES

Tourisme Nouvelle-Zélandedans cette vidéo promotionnelle, présente son « escadron d’agents » qui gère les touristes ne visitant que les lieux iconiques du pays afin de prendre leurs égoportraits. Très drôle, tout en mettant de l’avant un autre tourisme et le côté sympathique des Néo-Zélandais.

Ça fait des années que j’écris ici pour dire que nos campagnes promotionnelles manquent d’humour, qu’elles sont trop classiques, alors que le Québec est le pays de l’humour et d’expériences uniques. Osons innover! BRAVO!

 

LE TOURISME DE SOMMEIL

Le tourisme de sommeil, également appelé tourisme de récupération ou tourisme de détente, est cette tendance qui vise à proposer des destinations et des programmes spécialement conçus pour le repos, la récupération et l’amélioration du sommeil. Voyez ici des exemples. Mon rêve, ne rien faire et dormir! BRAVO!

 

2 mauvaises pratiques – «Booh»

« DU TOURISME CRIMINEL »

Photo : Le Journal de Montréal

Entendu cette expression de« tourisme criminel » hier, à l’émission radio la plus écoutée au Canada. Un groupe de 10 voleurs chiliens a cambriolé pour 3 M$, cette semaine, dans une bijouterie près de Montréal. Je connaissais le tourisme sexuel, esthétique, de guerre, de la dernière chance, même le nécrotourisme… mais pas le tourisme criminel.

Le tourisme est de plus en plus associé à du négatif. Il est vrai que certaines critiques, dans le contexte du climat, de la pollution et du surtourisme, sont plus que justifiées. Moi, le premier, je ne me gêne pas pour dénoncer nos dérives. Mais il importe aussi de reconnaître les vertus du tourisme, de mettre de l’avant dans les médias tous ses avantages et de rendre la vie plus facile aux visiteurs en leur proposant des expériences et des services touristiques réellement vertueux. À ce chapitre, avec l’absence d’une certification durable nationale et d’une classification en hébergement sur la qualité, le Québec fait fausse route. On nivelle par le bas, car c’est une invitation ouverte à l’écoblanchiment et au marketing faussement gonflé par nos entreprises les moins valeureuses.

Ah, oui, pour les touristes chiliens de la semaine, sait-on s’ils ont séjourné en hôtellerie, en Airbnb ou chez des parents et amis? Faudra-t-il créer une association touristique sectorielle des meilleurs lieux à cambrioler? Comment s’assurer que les retombées des vols soient maximisées ici, au Québec? BOOH!

 

DU POULET FRIT À NEW YORK VENDU PAR DES EMPLOYÉS AUX PHILIPPINES

Photo : New York Times, 11 avril 2024

Plusieurs restaurants de New York ont des caissiers.ières en virtuel des Philippines. Je comprends l’enjeu de la main-d’œuvre, que le salaire minimum est à 16$ à New York et que les employés philippins sont payé à 3$. Mais nous en sommes vraiment rendus là pour des positions de 1re ligne, en contact direct avec les clientèles? Que ce soit en restauration, en hébergement ou en activités de plein air, quelle sera la mince ligne à ne pas franchir entre la techno et la nécessité en tourisme d’interagir avec du vrai monde local pour livrer ainsi des expériences mémorables, condition #1 pour la satisfaction de nos visiteurs? J’ai tellement hâte que ce soit l’IA qui me fasse faire un tour du Vieux-Québec et qu’une employée en virtuel du Sénégal m’accueille au Grand Times Hotel de Drummondville… BOOH!

2 bonnes pratiques – «Hourra»

COMMENT, EN HÉBERGEMENT, LIVRER UNE EXPÉRIENCE DE QUALITÉ

Dans ce document téléchargeable de 8 pages de la firme conseil McKinsey & Company, il est décrit les conditions de succès pour fournir une expérience client exceptionnelle en tourisme. Même si on y réfère avant tout aux hôtels de luxe (le segment avec la plus forte croissance actuellement), les conseils concrets offerts ici sont universels. HOURRA!

 

LES ROUTES BLANCHES DES LAURENTIDES

Bel exemple d’un développement durable régional en tourisme qui maximise les infrastructures existantes, se base sur le patrimoine régional, participe à la santé durable, s’inscrit dans l’une des priorités touristiques du Québec (l’hiver) et encourage la concertation de multiples partenaires.

Dans le cadre du projet de développement des Routes blanches, la Société de plein air des Pays-d’en-Haut (SOPAIR) évalue le potentiel récréotouristique de parcours multijours utilisant des sentiers de ski nordique déjà pérennisés durant l’hiver 2022-2023. Une initiative qui s’inscrit dans le vaste projet de pérennisation des sentiers patrimoniaux des Laurentides. HOURRA!

 

  

Jean-Michel Perron

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arrivée d’OpenAI

  30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme OpenAI, le robot le plus avancé - accessible gratuitement à tous - va transformer le tourisme. Mon gendre français qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager.  Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine.  C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground   »  qui peut intégrer des applications personnalisées. Et il  y a le clavardage polyglotte  par le robot conversationnel - ChatGPT - très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Transport & tourisme durable au Québec – Partie IV: marketing durable & communication responsable

  REM sur le pont Champlain Le transport représente les  3/4 des émissions carbone  du tourisme. Après avoir analysé l’impact de l’auto solo et ses alternatives, la nécessité pour le Québec de se doter de réseaux performants et écologiques de transport en commun régionaux et de mettre de l’avant dans nos villes des options durables de mobilité douce et durable, échangeons aujourd’hui sur la nécessaire équation entre des  transports durables  et nos façons de  se vendre et de communiquer , à titre de destination touristique ou d’entreprise en tourisme. Marketing durable [1] Il est heureusement révolu le temps où nous mesurions la performance d’une destination ou d’une PME touristique que sur la base de ses volumes (visiteurs/recettes) et de la profitabilité à court terme. On assume de plus en plus nos responsabilités vis-à-vis la qualité de vie de nos concitoyens, de nos employés et de la biodiversité qui nous entoure ou qu’on impacte par nos achats. Nos objectifs changent ( surtout en