Passer au contenu principal

Déconfinement en tourisme : suivons la Norvège et la France !


 


Si tu gagnes ta vie en tourisme, où voudrais-tu être actuellement ? Surtout pas en Ontario qui déconfine peu; non plus  au Québec qui déconfine mal, mais certainement en Norvège ou en France qui savent s’y prendre comme le tableau ci-après  - que je vous ai préparé-  l’indique.

C’est maintenant ou jamais pour sauver la saison touristique au Québec. D’ici au 24 juin, le Québec doit prendre exemple sur la France et la Norvège : pas de limitations de déplacement entre les régions.  Au Québec, on ouvre le tourisme, mais on dit actuellement aux voyageurs de ne pas changer de régions ! Et il faut ouvrir TOUTE L’INDUSTRIE  maintenant (sauf les événements) incluant les restaurants et les bars.  Avec toute la confusion actuelle pour notre industrie, produire enfin une campagne pub  coordonnée avec le fédéral: «  Nous sommes ouverts  et sécuritaires  avec crédits d’impôt comme incitatif pour les touristes » !  

ROUGE
: Fermé / VERT: Ouvert
** Hébergement :  hôtels, gîtes, chalets, camping, pourvoiries, Air BnB
*** Attraits (musées, parcs nationaux, etc.)
**** Activités (plein air, pêche, tours guidés, croisières courte durée, etc.)
***** Transport (aérien, trains, autocars, navires)
****** Événements : Festivals, congrès, sportifs

Le tableau précédent compare le Québec avec certaines autres destinations touristiques.  En ce qui concerne le taux de mortalité, il faut savoir qu’au Québec plus de 8 décès sur 10 se rapportent à des personnes vivant en établissement pour personnes âgées, et près des deux tiers à des personnes vivant en CHSLD. Les régions de Montréal et de Laval regroupent plus des trois quarts des décès.

La Norvège (peu atteinte) et la France ont connu leurs pics à 3 et à 2 semaines respectivement avant le Québec et leur tourisme ouvre en conséquence mais surtout d’une manière plus logique qu’ici alors que l’ensemble des services et attraits/activités touristiques s’offrent en harmonie pour constituer des expériences de voyages complètes.  Les consignes de déplacement dans ces pays sont très claires contrairement au Québec où la Santé Publique  du Québec déconseille les déplacements entre régions et toujours la quarantaine pour les visiteurs arrivant dans l’Est du Québec.  L’Ontario malgré un bilan meilleur qu’au Québec est la destination la plus précautionneuse et la plus floue sur son ouverture au tourisme.

Mention très honorable à la Norvège sur la précision et la clarté de ses consignes en tourisme et en déplacement national ou international. Voyez ICI par vous-mêmes. 


Jean-Michel Perron

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Destinations Finlande, Hawaï et Norvège : d’une approche client à une approche résident !

   Le collier «  Lei », symbole du nouveau tourisme hawaien Un virage à 180 degrés dans le développement et la mise en marché du tourisme. Alors que nous sommes, après deux ans, enfin à l’aube d’une véritable relance en tourisme passant du stade de pandémie à endémie ; Alors  que pour assurer cette relance touristique, l’enjeu des ressources humaines EST la priorité #1 à court terme. Sans RH, il ne pourra y avoir également une transformation déterminante de notre tourisme face aux changements climatiques, notre défi existentiel à tous. Des entreprises, des destinations, des organisations et des individus convaincus de l’avenir durable du tourisme agissent et se transforment. Aujourd’hui, parlons de trois destinations très engagées qui décident de se transformer pour le mieux.    Chacune fait le pari que l’expérience des visiteurs sera bonifiée et les recettes touristiques maintenues même si elles exigent des visiteurs de respecter le mode de vie local et d’agir responsablement . Ici a

Contact Nature : modèle d’une entreprise durable !

                                                                                    Marc-André Galbrand Entrevue avec cette entreprise saguenéenne, leader du tourisme durable au Québec. «   Le tourisme peut être un vecteur très positif mais est devenu sur la planète uniformisateur : moins de rencontres de sens, moins de diversité. Il faut plutôt s’assurer d’apporter des impacts positifs…   ». Marc-André Galbrand, le DG, donne d’entrée de jeux la philosophie de cette entreprise fondée en mai 2008 avec quatre entités qui se fusionnent alors :  l' Association des pêcheurs sportifs de la Rivière-à-Mars ; l e camping Au jardin de mon père ;  l e centre plein air Bec-Scie ; Okwari aventures. Et il rajoute : «   J’espère que le tourisme ne va pas revenir comme en 2019   ». Je ne connais aucune autre entreprise en tourisme au Québec aussi engagée dans un véritable tourisme durable en osmose avec les leaders du secteur de la planète. Un point commun de toutes ces organisations engagées