Passer au contenu principal

Histoires racontées...

 




L’histoire racontée, le «storytelling» comme outil de mise en marché. Toutes les pubs efficaces que vous voyez à la télé ou sur Internet racontent une histoire.

 

Vous êtes un attrait touristique, un hôtel, un événement, une boutique, une ville ou une région. J’espère que dans votre mise en marché, vous ne vendez pas un billet, une chambre ou la variété de vos produits, car si c’est le cas, vous perdez votre temps! Les consommateurs, dont les touristes, ne veulent pas se faire vendre un bien ou un service, ils veulent vivre des émotions à travers d’autres personnes. Et vous n’avez besoin que d’un peu d’imagination et de votre téléphone intelligent pour raconter une histoire qui fait réagir, fait vendre par le bouche à oreille, le marketing viral. Et c’est un bonus, si vous avez de vrais «personnages», des hommes et des femmes «typés» (on dit «character» en anglais) pour raconter une histoire avec pour fond de scène ce que vous avez à vendre. J’en connais dans les 22 régions du Québec, de ces personnes, vous en connaissez sûrement vous aussi… Ça peut être aussi de vos clients qui se racontent à travers votre produit telle que la technique ici présentée avec efficacité tout en remettant en question les approches marketing usuelles... Et vous vous racontez une historie à vous-mêmes, si vous sortez l’excuse de ne pas avoir assez d’argent pour le faire…

Pour être performante en tourisme, une histoire racontée :

·         Doit être vraie, avec des sentiments, de la passion;

·         Ne pas faire de vente directe;

·         Fait sortir le touriste potentiel de son ordinaire, de son quotidien;

·         Présente un monde spécial et excitant (Wow!);

·         Dans un environnement sécuritaire et contrôlé;

·         Où le touriste pourra observer, participer, même être un autre ou jouer un rôle pour quelques heures ou quelques jours avant de revenir à son quotidien  après le voyage.

La sortie récente de l’évocatrice vidéo «Room with a view» sur le Québec est un bel exemple d’histoire racontée spectaculaire et originale. Évidemment, on parle sûrement dans ce cas-ci d’un budget de plus de 100 000$... mais vaut mille fois mieux pour le Québec une vidéo percutante de cette qualité que 10 placements réguliers de positionnement à 10 000$ chacun...

On est enfin sur la voie de reprendre notre retard en tourisme par rapport aux autres destinations et autres secteurs économiques du Québec. Pour vous inspirer, voici quelques histoires bien ficelées… je n’ai pas trouvé d’histoires racontées en tourisme de PMEs au Québec, ce qui est surprenant et représente toute une opportunité pour vous, les PMEs allumées mais avec petit budget, surtout qu’il existe des applications pour aider à présenter son histoire racontée telle que Steller!

·         Pourquoi les histoires racontées? Costa Rica

·         Comment vendre une expérience autochtone en plein air? Sentier inca au Pérou

·         L’impact de la gentillesse:  Life Vest Inside de 2013

·         Le rythme avant la naissance: Cadbury

Et vous, quelle est votre histoire à raconter ? 


Jean-Michel Perron dans TourismExpress. 

 


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Arrivée d’OpenAI

  30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme OpenAI, le robot le plus avancé - accessible gratuitement à tous - va transformer le tourisme. Mon gendre français qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager.  Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine.  C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground   »  qui peut intégrer des applications personnalisées. Et il  y a le clavardage polyglotte  par le robot conversationnel - ChatGPT - très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou

12 inspirations en tourisme durable au Québec

  Il y a deux semaines je vous parlais de destinations internationales inspirantes en durabilité , en nouveau tourisme. Aujourd’hui, regardons ce qui se fait ici au Québec. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait l’inventaire exhaustif de ces individus et de ces entreprises touristiques fermement engagées dans une transition durable, mais ces 12 organisations/personnes sont définitivement inspirantes. Pour retrouver nos principaux leaders engagés en durabilité, les membres de la nouvelle organisation Tourisme durable Québec — près de 200 — en constituent la base.   1.     Monastère des Augustines : la poursuite d’une mission historique   !   Dans le Vieux-Québec, un des grands leaders de la transition durable au Québec. Les dernières Augustines encore vivantes à Québec ont de quoi être fières. Premier hôpital en Amérique du Nord — l’hôtel Dieu — (1639), cet hôtel concept poursuit la mission vers une santé globale. Les actions en durabilité sont exhaustives et se déclinent dans l

Tourisme durable : 24 inspirations planétaires

  Le New York Times vient de publier sa liste «  52Places for a Changed World – 2022  » qui souligne des lieux de partout sur la planète où les voyageurs et les acteurs locaux font partie de la solution pour un tourisme plus durable. Chacun de ces extraits que j’ai sélectionnés et traduits mène à des hyperliens vers des sites Web ou des sources de références. Je me suis permis un bref commentaire sur chacun de ces 24 endroits parmi les lieux  que je trouve les plus inspirants parmi ces 52. La semaine prochaine, on parle des inspirations durables ici au Québec.   1.     Northumberland, Angleterre                                              «   Le littoral varié de la Grande-Bretagne, des falaises de Douvres aux promenades de Brighton, aura bientôt un élément unificateur : le England Coast Path de 2   800   milles. Développé en partie par l’organisation gouvernementale Natural England, le sentier vise à accroître l’accès du public à la côte tout en restaurant les paysages, en am