Passer au contenu principal

Histoires racontées...

 




L’histoire racontée, le «storytelling» comme outil de mise en marché. Toutes les pubs efficaces que vous voyez à la télé ou sur Internet racontent une histoire.

 

Vous êtes un attrait touristique, un hôtel, un événement, une boutique, une ville ou une région. J’espère que dans votre mise en marché, vous ne vendez pas un billet, une chambre ou la variété de vos produits, car si c’est le cas, vous perdez votre temps! Les consommateurs, dont les touristes, ne veulent pas se faire vendre un bien ou un service, ils veulent vivre des émotions à travers d’autres personnes. Et vous n’avez besoin que d’un peu d’imagination et de votre téléphone intelligent pour raconter une histoire qui fait réagir, fait vendre par le bouche à oreille, le marketing viral. Et c’est un bonus, si vous avez de vrais «personnages», des hommes et des femmes «typés» (on dit «character» en anglais) pour raconter une histoire avec pour fond de scène ce que vous avez à vendre. J’en connais dans les 22 régions du Québec, de ces personnes, vous en connaissez sûrement vous aussi… Ça peut être aussi de vos clients qui se racontent à travers votre produit telle que la technique ici présentée avec efficacité tout en remettant en question les approches marketing usuelles... Et vous vous racontez une historie à vous-mêmes, si vous sortez l’excuse de ne pas avoir assez d’argent pour le faire…

Pour être performante en tourisme, une histoire racontée :

·         Doit être vraie, avec des sentiments, de la passion;

·         Ne pas faire de vente directe;

·         Fait sortir le touriste potentiel de son ordinaire, de son quotidien;

·         Présente un monde spécial et excitant (Wow!);

·         Dans un environnement sécuritaire et contrôlé;

·         Où le touriste pourra observer, participer, même être un autre ou jouer un rôle pour quelques heures ou quelques jours avant de revenir à son quotidien  après le voyage.

La sortie récente de l’évocatrice vidéo «Room with a view» sur le Québec est un bel exemple d’histoire racontée spectaculaire et originale. Évidemment, on parle sûrement dans ce cas-ci d’un budget de plus de 100 000$... mais vaut mille fois mieux pour le Québec une vidéo percutante de cette qualité que 10 placements réguliers de positionnement à 10 000$ chacun...

On est enfin sur la voie de reprendre notre retard en tourisme par rapport aux autres destinations et autres secteurs économiques du Québec. Pour vous inspirer, voici quelques histoires bien ficelées… je n’ai pas trouvé d’histoires racontées en tourisme de PMEs au Québec, ce qui est surprenant et représente toute une opportunité pour vous, les PMEs allumées mais avec petit budget, surtout qu’il existe des applications pour aider à présenter son histoire racontée telle que Steller!

·         Pourquoi les histoires racontées? Costa Rica

·         Comment vendre une expérience autochtone en plein air? Sentier inca au Pérou

·         L’impact de la gentillesse:  Life Vest Inside de 2013

·         Le rythme avant la naissance: Cadbury

Et vous, quelle est votre histoire à raconter ? 


Jean-Michel Perron dans TourismExpress. 

 


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Tourisme 2021 : statut sur les prévisions et les tendances

  I l y a une certitude pour 2021 : dès que les gens seront vaccinés avec en bonus des médicaments éprouvés, l’intérêt pour le voyage se transformera en réalité. Voyages d’agrément suivi des voyages d’affaires. Québécois au Québec comme en 2020, suivi des Canadiens au Canada et selon notre gestion des frontières et d’ententes internationales, enfin viendront les touristes internationaux. Voici quelques données et tendances colligées par trois journalistes du New York Times, le 22 décembre dernier. Seul commentaire/ajout de ma part : la prise de conscience des voyageurs et de multiples entreprises touristiques en regard des enjeux du tourisme durable (changements climatiques, pollution, perte de la biodiversité, etc.) deviendra, et heureusement, une tendance lourde cette année.:   1.        Preuve de vaccination pour prendre l’avion. Il n’y a pas encore une norme unique de contrôle en place, mais des pays (comme Israël, le champion actuel du vaccin) le font déjà et des compagnies

Je voudrais qu’on soit Hawaïens ! Ou la sagesse de choisir un nouveau tourisme

      «  Malama Hawaii Experience  » d’Outrigger Hotels and Resorts comprend une activité d’écovolontourisme dans la réserve naturelle privée de Kualoa Ranch. Crédit photo : Outrigger Hotels and Resorts.  Certains rêvent pour échapper à la réalité,  d’autres rêvent de changer la réalité     -   Soichiro Honda   Aujourd’hui, une majorité de résidents (65 %) , d’entreprises touristiques avec le support de l’Hawaii Tourism Authority — qui est l’une des destinations touristiques les plus populaires de la planète et très dépendante économiquement du tourisme —, toutes ces parties ne veulent pas recevoir à court terme les touristes. Plus étonnant, ils ne souhaitent vraiment pas revenir au tourisme d’avant COVID  !   Nous, au Québec, rêvons plutôt de revenir en février 2020, dans le monde d’avant. Oublier cette «  parenthèse  » de crise sanitaire mondiale. Nous surfions allègrement sur la vague d’une croissance infinie du tourisme. Les dernières années furent remarquables relativement

Bill tu nous Gâtes !

    « Régler la crise actuelle de la pandémie sera “très très facile” à comparer aux changements climatiques » — Bill Gates Ce qu’il nous faut dans les prochaines années, ce sont des Bill Gates qui apportent des solutions pour éviter l’effondrement de nos sociétés telles que nous les connaissons. J’ai assisté mardi soir en direct de New York à une première rencontre d’une tournée mondiale avec Bill Gates, le 4è personne la plus riche de la planète. Il lançait son nouveau livre «  How to Avoid a Climate Disaster  ». C’est le même Gates qui tenta en 2015, en vain, de nous alerter sur le risque élevé de pandémies dans le futur… On a mis un Gates au monde, on devrait peut-être l’écouter ! chanterait Harmonium en 2021. La communauté scientifique semble respecter les idées de l’auteur qui se dit lui-même un messager imparfait dans ce domaine. , mais en même temps il y a critique sur la solution nucléaire et son angélisme envers les grands pollueurs actuels que sont les pétrolières. .