Passer au contenu principal

Histoires racontées...

 




L’histoire racontée, le «storytelling» comme outil de mise en marché. Toutes les pubs efficaces que vous voyez à la télé ou sur Internet racontent une histoire.

 

Vous êtes un attrait touristique, un hôtel, un événement, une boutique, une ville ou une région. J’espère que dans votre mise en marché, vous ne vendez pas un billet, une chambre ou la variété de vos produits, car si c’est le cas, vous perdez votre temps! Les consommateurs, dont les touristes, ne veulent pas se faire vendre un bien ou un service, ils veulent vivre des émotions à travers d’autres personnes. Et vous n’avez besoin que d’un peu d’imagination et de votre téléphone intelligent pour raconter une histoire qui fait réagir, fait vendre par le bouche à oreille, le marketing viral. Et c’est un bonus, si vous avez de vrais «personnages», des hommes et des femmes «typés» (on dit «character» en anglais) pour raconter une histoire avec pour fond de scène ce que vous avez à vendre. J’en connais dans les 22 régions du Québec, de ces personnes, vous en connaissez sûrement vous aussi… Ça peut être aussi de vos clients qui se racontent à travers votre produit telle que la technique ici présentée avec efficacité tout en remettant en question les approches marketing usuelles... Et vous vous racontez une historie à vous-mêmes, si vous sortez l’excuse de ne pas avoir assez d’argent pour le faire…

Pour être performante en tourisme, une histoire racontée :

·         Doit être vraie, avec des sentiments, de la passion;

·         Ne pas faire de vente directe;

·         Fait sortir le touriste potentiel de son ordinaire, de son quotidien;

·         Présente un monde spécial et excitant (Wow!);

·         Dans un environnement sécuritaire et contrôlé;

·         Où le touriste pourra observer, participer, même être un autre ou jouer un rôle pour quelques heures ou quelques jours avant de revenir à son quotidien  après le voyage.

La sortie récente de l’évocatrice vidéo «Room with a view» sur le Québec est un bel exemple d’histoire racontée spectaculaire et originale. Évidemment, on parle sûrement dans ce cas-ci d’un budget de plus de 100 000$... mais vaut mille fois mieux pour le Québec une vidéo percutante de cette qualité que 10 placements réguliers de positionnement à 10 000$ chacun...

On est enfin sur la voie de reprendre notre retard en tourisme par rapport aux autres destinations et autres secteurs économiques du Québec. Pour vous inspirer, voici quelques histoires bien ficelées… je n’ai pas trouvé d’histoires racontées en tourisme de PMEs au Québec, ce qui est surprenant et représente toute une opportunité pour vous, les PMEs allumées mais avec petit budget, surtout qu’il existe des applications pour aider à présenter son histoire racontée telle que Steller!

·         Pourquoi les histoires racontées? Costa Rica

·         Comment vendre une expérience autochtone en plein air? Sentier inca au Pérou

·         L’impact de la gentillesse:  Life Vest Inside de 2013

·         Le rythme avant la naissance: Cadbury

Et vous, quelle est votre histoire à raconter ? 


Jean-Michel Perron dans TourismExpress. 

 


Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Le tourisme n’est pas de la coiffure !

M. Arruda, comme c’est vous et votre équipe qui décidez des étapes du déconfinement, permettez-moiun commentaire. Avec votre annonce de l’ouverture prochaine des salons de coiffure, des centres dentaires et même des commerces dans la zone « chaude » de Montréal alors que la très grande majorité des entreprises touristiques demeurent fermées, sans aucun calendrier pour leur déconfinement en ce 21 mai - contrairement à la majorité des pays occidentaux- , je me questionne en quoi le risque sanitaire des PME touristiques des régions est plus élevé qu’un commerce sur le boulevard Saint-Laurent ? Mais surtout, savez-vous qu’en novembre, les pourvoiries, les producteurs en tourisme d'aventures, les campings et les marinas seront fermés alors que les salons de coiffure seront toujours ouverts ? Le tourisme des régions est hautement SAISONNIER contrairement à la majorité des autres secteurs économiques. Il y a une fenêtre d’opération qui débute dans quelques jours et se referme en septembr…

De quoi sera fait notre tourisme?

De quoi sera fait notre tourisme?Faire un exercice d’anticipation en tourisme dans le contexte actuel est risqué, car personne ne contrôle les variables de la crise (durée réelle de la vague, une seconde vague à venir?, profondeur de la crise économique, certificats d’immunité?, date d’arrivée des vaccins/médicaments), mais je me lance tout de même afin de contribuer humblement à une éventuelle sortie de crise.Plus le confinement, mais surtout l’absence de vaccins se poursuivent, plus les changements comportementaux dictés par la peur et/ou la prudence des touristes seront profonds et permanents, même longtemps après la fin de la pandémie. D’ailleurs, après la pandémie, ce sera probablement l’endémie. Donc, une crainte de retour viral permanente sous une forme ou une autre.Le choc est certes brutal, inédit depuis le début du tourisme de masse arrivé juste après la seconde guerre mondiale. La ligne de croissance des voyageurs internationaux n’est pas brisée, elle est cassée. Tous en co…

Nouveau tourisme: partie I: Constats & accélérants

Le tourisme est imbriqué dans l’ensemble des activités humaines de notre société. Dans ce premier volet de 3 textes, regardons où nous en sommes actuellement sur notre planète. Qu’est-ce qui est sur la table? Ce qui a changé depuis l’arrivée de la pandémie? Quelles sont les pistes de solutions globales pour sauver la présence humaine sur Terre, à tout le moins une qualité de vie minimale? Dans la partie II de cette trilogie, je traiterai des objectifs à se donner en tourisme au Québec et dans la partie III, de quelles façons s’y prendre concrètement. Notre tourisme doit se transformer. Nous avons tous une opportunité, un devoir – entreprises, associations, agences, gouvernements, communautés – de repartir le compteur à zéro en faisant mieux pour la planète, nos milieux de vie, nos familles et nos voyageurs. Voyons cette crise comme une opportunité unique de réinventer le tourisme. Comme l’ont affirmé à travers l’histoire de l’humanité plusieurs maîtres à penser, dont Socrate, Jésus et…